Actualité


Nouveautés

4 nouvelles fleurs au service des émotions !


 

 

Primevère officinale - Primula veris

 

 

Selon les régions, elle est parfois appelée la brérelle, le coqueluchon, le coucou, l’herbe à la paralysie, l’herbe de saint Paul, la primerolle, la primevère de printemps ou la printanière.

 

Elixir qui participe à l’ouverture du cœur, l’ouverture aux autres. Il renforce l’ancrage et la présence. Donne du courage et de la volonté face aux épreuves de la vie. Elixir de la paix et de la douceur.

 


 

 

 

Violette - Viola hirta

 

 

Les violettes sont parfois appelées « herbes de la Trinité ».

 

Aide à com­mu­ni­quer et à sor­tir d’une trop grande dis­cré­tion sans renier sa sensibilité. Apporte un soin bienfaisant aux blessures émotionnelles reliées à l’estime de soi. Aide à se protéger des influences extérieures néfastes sans se fermer tout en harmonisant les émotions.

 


 

 

Asphodèle - Asphodelus albus

 

 

On peut trouver l’asphodèle sous l’appellation poireau de chien, bâton royal ou bâton blanc.

 

L’élixir d’asphodèle, c’est l’image du flambeau qui éclaire le chemin. La vérité n'est à chercher nulle part ailleurs qu'en soi. S'adresse au secret, participe au décryptage des vérités enfouies au plus profond de soi : amnésie totale ou partielle, secret familial.

 


 

Consoude - Symphytum officinale

 

La consoude ou grande consoude est également appelée herbe à la coupure, herbe aux charpentiers, herbe à souder, oreille d’âne, langue de vache,…

 

L’élixir floral de consoude permet un ancrage solide. Il favorise la détente cor­porelle. Il développe également le contrôle con­scient des proces­sus phys­i­ologiques et améliore les réflexes : Elixir majeur con­seillé aux sportifs et à ceux qui pra­tiquent des dis­ci­plines telles que le yoga, les arts mar­ti­aux, la médi­ta­tion.

 

En application externe, il est utile dans les techniques de massage, d’ostéopathie, notamment dans les cas de déplacement de vertèbres.